Texte à méditer :   Le plus grand danger pour l'humanité, c'est l'ignorance   François Jacob
Versions de ce site

Ce site est aussi accessible sur votre Smartphone (iPhone ou autres appareils). La version est en test.

Notre doctrine

Nous sommes des citoyens libres, écologistes et indépendants de tout pouvoir religieux et/ou politique, guidés uniquement par le respect des lois de notre pays et celles de la nature. Si telles sont vos valeurs, vous pouvez demander à nous rencontrer et/ou adhérer à notre association.
L'union faisant la force, l'ODAM est membre fondateur du CIDES34, un collectif formalisé d'associations qui luttent pour la défense de l'Environnement et de la Santé et pour un traitement vertueux des déchets.

Adhésions en ligne

Vous allez pouvoir adhérer en ligne ou faire un don avec HelloAsso.

Cliquez ce lien pour adhérer ou sur le logo ci-dessous

logo_odam70x70.jpg

Faites un don supplémentaire avec HelloAsso

Cliquez sur ce lien pour donner un coup de pouce

logo_odam70x70.jpg

Observatoire

Nous observons.l'environnement et la santé. Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ZcaDD
Recopier le code :
3 Abonnés
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://odam.ouvaton.org/data/fr-articles.xml

Zéro déchet- zéro gaspillage

« Zero waste »

En anglais, « waste » a deux sens : déchet, gaspillage. En français, ces deux concepts s’expriment pas deux mots, mais l’objectif reste le même : « zéro gaspillage pour tendre vers le zéro déchet » (ZGZD). Cette démarche ZGZG, a une dimension collective, participative et sociale. C’est un projet de territoire porté par l’ensemble de la communauté territoriale locale :

Ø      citoyens,

Ø      porteurs de projets (associatifs ou entrepreneuriaux),

Ø      opérateurs de collecte et de gestion de déchets,

Ø      élus,

Ø      enseignants,

Ø      entreprises industrielles ou de services,

Ø      agriculteurs,

Ø      activistes,

Ø      …

 

Nos élus (communaux et communauté de communes) ont mis à leur tête un Président qui a refusé d’écouter nos associations citoyennes, persistant dans un mode de gestion aberrant et qui dure depuis plus de 40 ans. Le débat sur les déchets n’a jamais été abordé lors des dernières élections municipales comme départementales. Croient-il  qu’en occultant le problème, il n’y a plus de problème. C’est la politique de l’autruche, pratiquée par certains porteurs de projets entrepreneuriaux, des opérateurs de collecte et de gestion de déchets et d’entreprises industrielles ou de services. La taxation relative au traitement de déchets (la TEOM essentiellement) n’est nullement incitative à faire baisser le gaspillage. Rémunérés au tonnage traité par leurs usines (« des « unités » !), les industriels considèrent que la prévention des déchets amène une baisse de leur chiffre d’affaire ! Les contrats passés avec eux, sur leurs suggestions, sont léonins : cela doit cesser !

 

Donc, c’est à nous, associations citoyennes rassemblées autour du concept ZGZD d’agir pour :

Ø      faire prendre en compte la prévention du gaspillage des ressources,

Ø      faire allonger la durée de vie et d’usage des biens,

Ø      préserver la matière pour la valoriser réellement par le tri à la source généralisé, dans les foyers, les immeubles collectifs,

Ø      supprimer la mauvaise pseudo-valorisation de l’incinération (valorisation par unité dite thermique) ou du tri mécanobiologique (valorisation par unité dite de méthanisation),

Ø      la mise hors-la loi, à terme, des décharges de classe 2 (ISDND, comme l’IDSND de Castries-GSM), pour les remplacer par des décharges d’inertes,

Ø      la mise en place immédiate d’une politique de transition vers le ZGZD.

 

Nous prenons nos responsabilité comme association citoyenne, invoquant la Constitution de notre pays (conséquence de la conférence d’Aarrhus), de mettre nos hommes politiques face à leurs responsabilités d’élus et d’avoir le courage politique de répondre à l’appel lancé le 1er août 2014 par la Ministre de l’Environnement en vue de créer un « territoire zéro gaspillage zéro déchet ». Nous le pouvons (yes, we can !). Nous prenons comme modèle le lauréat de l’appel du 1er août 2014 « Territoire zéro gaspillage zéro déchet » : la collectivité (EPIC) « Syndicat du Centre-Hérault ». Ils sont en train de le faire, nous pouvons le faire.

Que celui qui a des oreilles entende, que celui qui a des yeux lise : la nature n’en peut plus, elle a une indigestion de déchets, de gabegie et de béton. Zéro gaspillage zéro déchets.

 

Raymond GIMILIO

Président


Dernière modification : 12/04/2015 @ 15:01
Catégorie : - Gestion des déchets
Page lue 940 fois


Réactions à cet article

Réaction n°2 

par Ecolo34 le 12/04/2015 @ 15:04
Aux tris citoyens, exigez que le tri à la source soit étendu à tous ! Aux résidences collectives dont, vous, élus et décideurs, qualifiez les habitants d'inciviques, sales et incapables de trier.

Réaction n°1 

par Chonchon34 le 12/04/2015 @ 15:00
Les ressources de nôtre planète s'épuisent. Ici, en Languedoc-Roussillon, l'eau va nous manquer et nous salissons nos nappes phréatiques avec les jus immondes de vos décharges (de vos ISDND), de vos refus de tri de vos Amétystes et cie !y
Il faut éviter les gaspillages et trier !

Le coin de la technique

Les techniques de traitement des déchets . Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Statuts et objectifs

Extrait des statuts (objectifs). Cliquez ce lien.
 

L'ODAM n'est pas tenu de publier ses comptes. Seuls les adhérents peuvent les consulter et en ont communication lors des Assemblées générales.
Adhérez à l'ODAM.

ODAM_nov_cadre_100x100.gif

Information

Citoyens et contribuables de Montpellier-Méditerranée-Métropole ou d'autres territoires du département de l'Hérault ou de notre région Languedoc-Roussillon, ce site est le vôtre. Il est destiné à vous fournir une réponse à toute question que vous pouvez vous poser sur le traitement des déchets et sur la défense de l'Environnement. Votre avis aussi nous intéresse (blaguez avec nous ). Vous pouvez commenter librement nos articles ou nous envoyer des courriers, nous vous garantissons strictement l'anonymat. Nous sommes INDEPENDANTS de tout pouvoir politique ou religieux, dans le respect des lois en vigueur.
L'ODAM ne communique ses comptes qu'à ses adhérents.
Vous pouvez demander à nous rencontrer, nous le ferons avec plaisir, nous sommes des citoyens responsables et respectueux des lois.

Pour le CA, le Président de l'ODAM
Raymond GIMILIO

Sondages
Faut-il fermer Amétyst ?
 ↑  
Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
ZcaDD
Recopier le code :


  Nombre de membres 3 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ZcaDD
Recopier le code :
3 Abonnés

La Convention d'Aarhus (selon Wikipedia) est :

« Le droit à l’accès à l'information est le droit qu'a toute personne ou organisme de demander à une collectivité ou service public d’obtenir une copie de documents ou informations détenues par cette collectivité ou service public. Ce droit porte sur un document existant, en l’état où il existe, et dans le format où il existe dans le service. Cela se traduit souvent par la délivrance de photocopies de tout ou partie de document, par de la consultation sur place, ou, si l’information est disponible sous format numérique, par une copie de fichier (aux formats disponibles couramment dans l’administration) sur support physique ou par envoi par message électronique. »