Texte à méditer :   Les déchets constituent une source de richesses, une matière première secondaire.   ODAM
Versions de ce site

Ce site est aussi accessible sur votre Smartphone (iPhone ou autres appareils). La version est en test.

Notre doctrine

Nous sommes des citoyens libres, écologistes et indépendants de tout pouvoir religieux et/ou politique, guidés uniquement par le respect des lois de notre pays et celles de la nature. Si telles sont vos valeurs, vous pouvez demander à nous rencontrer et/ou adhérer à notre association.
L'union faisant la force, l'ODAM est membre fondateur du CIDES34, un collectif formalisé d'associations qui luttent pour la défense de l'Environnement et de la Santé et pour un traitement vertueux des déchets.

Adhésions en ligne

Vous allez pouvoir adhérer en ligne ou faire un don avec HelloAsso.

Cliquez ce lien pour adhérer ou sur le logo ci-dessous

logo_odam70x70.jpg

Faites un don supplémentaire avec HelloAsso

Cliquez sur ce lien pour donner un coup de pouce

logo_odam70x70.jpg

Observatoire

Nous observons.l'environnement et la santé. Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ByLzhh
Recopier le code :
3 Abonnés
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://odam.ouvaton.org/data/fr-articles.xml

Nous avons longuement dénoncé, depuis notre création, le désespoir ne nos adhérents de voir plus de 50 ans de gestion désespérante des déchets par la ville puis le District, puis l'Agglo de Montpellier et maintenant Montpellier-Méditerranée-Métropole.

Cette gestion a d'abord été celle de l'alimentation d'une décharge au lieu-dit "Le Thôt", décharge autorisée à condition de ne pas dépasser 3 m de haut et qui était, en 2004, à 30 m de haut, en toute illégalité. A la création du district urbain de Montpellier, celui-ci récupère des communes qui alimentaient l'incinérateur d'ordures ménagères de Lunel-Viel (OCREAL). Au moment de la fermeture définitive du Thôt (il a fallu batailler dur), il était question d'un incinérateurs, nous avons eu Amétyst ! Un bel échec technique ! Une usine affligée d'un grave défaut congénital de conception et de réalisation par un groupement d'entrepreneurs expérimentés dans le bâtiment, pas dans la méthanisation des déchets.

La capacité initiale de traitement de 203.000 tonnes/an (33.000 t/an de biodéchets et 170.000 t/an d'OMR) est tombée avec l'exploitant Novergie à 138.000 t/an d'OMR auxquelles sont réincorporés les biodéchets, l'objectif étant dévoyé vers la production maximale de biogaz ! Nous avons déjà dénoncé la production de refus et de stabilisats qui alimentent l'incinérateur de Lunel-Viel (sous couvert d'une DSP) et la décharge-ISDND de Castries. Au grand désespoir des riverains de ces trois installations polluantes ou/et puantes.

A notre très grande satisfaction est apparu le lancement d'un appel à projets du Ministère de l'Environnement « Zéro déchets zéro gaspillage  » jusqu'alors ignoré par nos décideurs métropolitains. Ce programme semble s'être appuyé sur l'ONG (Association) « Zero waste France  », correspondante de l'ONG mondiale « Zero waste Home ». Monsieur Philippe Saurel, nous a enfin répondu. Après 18 mois de silence, il dit que « la démarche proposée par le Ministère de l'Ecologie mérite notre attention et la Métropole doit nécessairement faire évoluer et compléter ses filières de valorisation dans les prochaines années. » Notre démarche impatiente est de répondre «  Chiche !  Tout de suite » avec les conférences proposées les 15 et 16 septembre.


Catégorie : - Gestion des déchets
Page lue 760 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Le coin de la technique

Les techniques de traitement des déchets . Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Statuts et objectifs

Extrait des statuts (objectifs). Cliquez ce lien.
 

L'ODAM n'est pas tenu de publier ses comptes. Seuls les adhérents peuvent les consulter et en ont communication lors des Assemblées générales.
Adhérez à l'ODAM.

ODAM_nov_cadre_100x100.gif

Information

Citoyens et contribuables de Montpellier-Méditerranée-Métropole ou d'autres territoires du département de l'Hérault ou de notre région Languedoc-Roussillon, ce site est le vôtre. Il est destiné à vous fournir une réponse à toute question que vous pouvez vous poser sur le traitement des déchets et sur la défense de l'Environnement. Votre avis aussi nous intéresse (blaguez avec nous ). Vous pouvez commenter librement nos articles ou nous envoyer des courriers, nous vous garantissons strictement l'anonymat. Nous sommes INDEPENDANTS de tout pouvoir politique ou religieux, dans le respect des lois en vigueur.
L'ODAM ne communique ses comptes qu'à ses adhérents.
Vous pouvez demander à nous rencontrer, nous le ferons avec plaisir, nous sommes des citoyens responsables et respectueux des lois.

Pour le CA, le Président de l'ODAM
Raymond GIMILIO

Sondages
Faut-il fermer Amétyst ?
 ↑  
Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
ByLzhh
Recopier le code :


  Nombre de membres 3 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
ByLzhh
Recopier le code :
3 Abonnés

La Convention d'Aarhus (selon Wikipedia) est :

« Le droit à l’accès à l'information est le droit qu'a toute personne ou organisme de demander à une collectivité ou service public d’obtenir une copie de documents ou informations détenues par cette collectivité ou service public. Ce droit porte sur un document existant, en l’état où il existe, et dans le format où il existe dans le service. Cela se traduit souvent par la délivrance de photocopies de tout ou partie de document, par de la consultation sur place, ou, si l’information est disponible sous format numérique, par une copie de fichier (aux formats disponibles couramment dans l’administration) sur support physique ou par envoi par message électronique. »