Texte à méditer :   Voyez-vous, dans la vie il n'y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions les suivent.     Antoine de Saint-Exupéry
Versions de ce site

Ce site est aussi accessible sur votre Smartphone (iPhone ou autres appareils). La version est en test.

Notre doctrine

Nous sommes des citoyens libres, écologistes et indépendants de tout pouvoir religieux et/ou politique, guidés uniquement par le respect des lois de notre pays et celles de la nature. Si telles sont vos valeurs, vous pouvez demander à nous rencontrer et/ou adhérer à notre association.
L'union faisant la force, l'ODAM est membre fondateur du CIDES34, un collectif formalisé d'associations qui luttent pour la défense de l'Environnement et de la Santé et pour un traitement vertueux des déchets.

Observatoire

Nous observons.l'environnement et la santé. Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
bmcKG
Recopier le code :
3 Abonnés
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://odam.ouvaton.org/data/fr-articles.xml

Devenez partenaire de l'ODAM et contrôlez votre avenir

Vous qui venez consulter nos articles sur ce serveur ODAM, citoyen du territoire de Montpellier-Méditerranée-Métropole et habitant une de ses communes, soyez très attentif à notre message. Le sujet des déchets ménagers et de la protection de notre environnent ne peut vous être indifférent, surtout si vous vous posez des questions sur l’emploi des impôts que vous payez aux communautés territoriales. Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous payez très cher sous la forme de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (la TEOM). Si vous êtes locataire, votre bailleur vous répercute intégralement cette taxe dans les charges récupérables que vous lui payez et qu’il paie au percepteur.

S’il est légitime que chaque citoyen-citoyenne soit contribuable et participe à la juste rémunération des services publics, il est non-moins légitime qu’il-elle demande des comptes à la puissance publique de l’emploi de ces fonds. C’est ce que disent les articles suivants de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen :

« Art. 14. Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée. 

Art. 15. La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration. »

La loi reconnaît aux citoyens le droit de s’associer (créer une association). La liberté d'association est le droit de constituer, d'adhérer et/ou de refuser d'adhérer à une association. Vous avez donc le droit de ne pas accepter notre association, vous avez aussi le droit d’y adhérer et de rejoindre ceux qui défendent le bon usage de vos impôts et de votre environnement. Vous avez le droit de venir vous joindre à nous mais de vous poser la question : pourquoi ? Parce que face à une administration mauvaise dépensière, les principes de la démocratie de proximité et de la démocratie de proximité vous donnent le droit de demander des comptes à tout agent public de son administration. En vous joignant à nous, vous renforcez notre audience et vous pouvez vous défendre face aux abus que nous dénonçons.

Pour nos réponses aux chapitres du numéro promotionnel (les pages sont numérotées discrétement dans un logo grisé, en bas au centre,  en partant de la couverture p. 1), cliquez sur les liens ci-dessous :

Ø         p. 2 : Ce qu’il faut savoir sur la COP21 (Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques

Ø         p. 4 : Le problème est mondial, la solution est locale

Ø         p. 6 : Les emplois du futur

Ø         p. 8 : L’écocité : la ville du XXIe siècle

Ø         p. 12 : Inondations : la mise hors d’eau de la Métropole

Ø         p. 14 : Garantir la qualité de l’eau

Ø         p. 15 : Déchets : on valorise

Ø         p. 16-17 : La maîtrise des consommations et énergies renouvelables

Ø         p. 18-19 : Mobilité et transports : priorité aux déplacements doux

Ø         p. 20-21 : Le tramway, une arme fatale

Ø         p. 22 : En deçà de 5 km on va plus vite en vélo

Ø         p. 23 : Voiture : jouons groupé

Ø         p. 24 : Une gestion écologique des espaces verts

Ø         p. 25 : L’arbre, le chouchou de Montpellier

Ø         p. 26 : Tout autour de la ville sans quitter la nature

Ø         p. 27 : Quand les jardins fleurissent au pied des immeubles

Ø         p. 30 : Refaisons le climat au bassin Jacques Cœur

Ø         p. 31 : Deux jours pour tout savoir sur le réchauffement climatique

Oui, il faut agir. La communication n'est pas de l'action. Seuls les faits comptent. Assez de paroles, des actes. Pour notre ville, notre territoire, notre région et notre pays nous voulons le meilleur.

Raymond GIMILIO
Docteur en sciences biologiques option Ecologie
Chevalier du Mérite Agricole
Président de l'ODAM


Dernière modification : 03/11/2015 @ 19:17
Catégorie : Observatoire - Citoyenneté
Page lue 693 fois


Réactions à cet article

Réaction n°2 

par Jojo_affreux le 03/11/2015 @ 13:36
Il faut adhérer à l'ODAM pour vous faire entendre. L'union fait la force face à un désastre fiscal, législatif et réglementaire.

Le coin de la technique

Les techniques de traitement des déchets . Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Statuts et objectifs

Extrait des statuts (objectifs). Cliquez ce lien.
 

L'ODAM n'est pas tenu de publier ses comptes. Seuls les adhérents peuvent les consulter et en ont communication lors des Assemblées générales.
Adhérez à l'ODAM.

ODAM_nov_cadre_100x100.gif

Information

Citoyens et contribuables de Montpellier-Méditerranée-Métropole ou d'autres territoires du département de l'Hérault ou de notre région Languedoc-Roussillon, ce site est le vôtre. Il est destiné à vous fournir une réponse à toute question que vous pouvez vous poser sur le traitement des déchets et sur la défense de l'Environnement. Votre avis aussi nous intéresse (blaguez avec nous ). Vous pouvez commenter librement nos articles ou nous envoyer des courriers, nous vous garantissons strictement l'anonymat. Nous sommes INDEPENDANTS de tout pouvoir politique ou religieux, dans le respect des lois en vigueur.
L'ODAM ne communique ses comptes qu'à ses adhérents.
Vous pouvez demander à nous rencontrer, nous le ferons avec plaisir, nous sommes des citoyens responsables et respectueux des lois.

Pour le CA, le Président de l'ODAM
Raymond GIMILIO

Sondages
Faut-il fermer Amétyst ?
 ↑  
Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
bmcKG
Recopier le code :


  Nombre de membres 3 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
bmcKG
Recopier le code :
3 Abonnés

La Convention d'Aarhus (selon Wikipedia) est :

« Le droit à l’accès à l'information est le droit qu'a toute personne ou organisme de demander à une collectivité ou service public d’obtenir une copie de documents ou informations détenues par cette collectivité ou service public. Ce droit porte sur un document existant, en l’état où il existe, et dans le format où il existe dans le service. Cela se traduit souvent par la délivrance de photocopies de tout ou partie de document, par de la consultation sur place, ou, si l’information est disponible sous format numérique, par une copie de fichier (aux formats disponibles couramment dans l’administration) sur support physique ou par envoi par message électronique. »