Texte à méditer :   Résister doit être conjugué au présent !   Lucie Aubrac
Observatoire

Nous observons.l'environnement et la santé. Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Soyez les yeux d'Argos

Soyez un des 100 yeux de l'Argos-Panoptes, un des 50 qui veillent pendant que les 50 autres dorment à tour de rôle. Nous avons besoin de vous.

Adhèrer à l'ODAM, c'est soutenir une association libre, indépendante, apolitique qui est là pour vous défendre. L'ODAM ne communique ses comptes qu'à ses adhérents. Vous pouvez adhérer.

Téléchargez le bulletin d'adhésion, lisez le, lisez notre manifeste et renvoyez le talon avec votre chèque.

ODAM_nov_cadre_100x100.gif

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
PaygHx
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://odam.ouvaton.org/data/fr-articles.xml

Cette page de la Gazette de Montpellier du 24/09/2015 nous inquiète au plus haut point.

Comment une ville peut-elle être membre d’un Conseil consultatif de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) de l’UNEP (United Nations Environmental Program) depuis 2010 et se comparer à Montréal, Bonn, Curitiba, Singapour et Nagoya?

Montpellier a rejoint le réseau « Global Partnership on Cities and Biodiversity » et rejoint ou accueilli des initiatives sur la conservation de la biodiversité en réalisant une politique de destruction systématique de milieux naturels ?
La zone qui s’étend depuis l’emplacement actuel de la ville jusqu’au littoral (voir carte des zones menacées d’inondations par élévation du niveau de la mer) a été l’objet d’une dévastation systématique des terres agricoles par les travaux de terrassement de la déviation autoroutière Baillargues/Saint-Jean-de-Védas qui va être accompagnée de la déviation du futur talus ferroviaire.

Bien que située en zone inondée, la future gare du TGV vient de recevoir le feu vert préfectoral ! L’article précise en conclusion que « En l’absence d’une politique de gestion du trait de côte, le coût des dommages liés aux aléas "submersion permanente" et érosion est évalué entre 15 et 35 milliards d’euros pour notre seule région » ! Qui va payer ?


Catégorie : - La Gazette de Montpellier 24-09-15
Page lue 562 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Le coin de la technique

Les techniques de traitement des déchets . Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Statuts et objectifs

Extrait des statuts (objectifs). Cliquez ce lien.
 

L'ODAM n'est pas tenu de publier ses comptes. Seuls les adhérents peuvent les consulter et en ont communication lors des Assemblées générales.
Adhérez à l'ODAM.

ODAM_nov_cadre_100x100.gif

Information

Citoyens et contribuables de Montpellier-Méditerranée-Métropole ou d'autres territoires du département de l'Hérault ou de notre région Languedoc-Roussillon, ce site est le vôtre. Il est destiné à vous fournir une réponse à toute question que vous pouvez vous poser sur le traitement des déchets et sur la défense de l'Environnement. Votre avis aussi nous intéresse (blaguez avec nous ). Vous pouvez commenter librement nos articles ou nous envoyer des courriers, nous vous garantissons strictement l'anonymat. Nous sommes INDEPENDANTS de tout pouvoir politique ou religieux, dans le respect des lois en vigueur.
L'ODAM ne communique ses comptes qu'à ses adhérents.
Vous pouvez demander à nous rencontrer, nous le ferons avec plaisir, nous sommes des citoyens responsables et respectueux des lois.

Pour le CA, le Président de l'ODAM
Raymond GIMILIO

 

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
PaygHx
Recopier le code :


  Nombre de membres 3 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Sondages
Montpellier-Métropole évolue-t-elle ?
 ↑  
Calendrier