Texte à méditer :   La maison brûle et nous regardons ailleurs ...   Jacques Chirac
Versions de ce site

Ce site est aussi accessible sur votre Smartphone (iPhone ou autres appareils). La version est en test.

Notre doctrine

Nous sommes des citoyens libres, écologistes et indépendants de tout pouvoir religieux et/ou politique, guidés uniquement par le respect des lois de notre pays et celles de la nature. Si telles sont vos valeurs, vous pouvez demander à nous rencontrer et/ou adhérer à notre association.
L'union faisant la force, l'ODAM est membre fondateur du CIDES34, un collectif formalisé d'associations qui luttent pour la défense de l'Environnement et de la Santé et pour un traitement vertueux des déchets.

Adhésions en ligne

Vous allez pouvoir adhérer en ligne ou faire un don avec HelloAsso.

Cliquez ce lien pour adhérer ou sur le logo ci-dessous

logo_odam70x70.jpg

Faites un don supplémentaire avec HelloAsso

Cliquez sur ce lien pour donner un coup de pouce

logo_odam70x70.jpg

Observatoire

Nous observons.l'environnement et la santé. Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
xnRZTc
Recopier le code :
3 Abonnés
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://odam.ouvaton.org/data/fr-articles.xml

Les heureux parents, l’ODAM, l’AMIES, les Riverains de Garosud, Changeons d’Air, l’ACIDC, Les Gardiens de la Gardiole, l’Atelier Citoyen et le futur Groupe Local Zero Waste ont le grand bonheur et la joie de vous faire part de la naissance du Collectif Inter-Associations Citoyennes des Déchets, de l’Environnement et de la Santé (CIDES-34). L’assemblée générale de fondation s’est tenue le 21 octobre 2016 à Montpellier. Elle a été suivie de la première assemblée générale qui s’est tenue le 29 novembre 2016 à Fabrègues au Centre culturel José Janson, salle Django Reinhardt, rue Jean-Marc Rouan. Les sept associations ont envoyé leurs délégués, fini d’émarger les statuts, délibéré sur l’ordre du jour et élu un Conseil d’administration qui a élu un bureau composé d’une Présidente, d’un vice-Président, d’un Secrétaire et d’un Trésorier. Le Bureau a reçu mission d’élaborer un programme d’action, d’exécuter le budget provisoire et le règlement intérieur. Les statuts seront rapidement déposés en Préfecture.

Ainsi aboutit un processus qui s’est enclenché le 13 février 2016 à Béziers quand l’animateur du CID34 a décidé d’arrêter son action. Un groupe de travail a commencé à se réunir pour décider de formaliser le collectif informel et de fonder un collectif ayant sa personnalité morale et juridique. Le groupe de travail a d’abord interrogé un par un les membres du CID34 pour connaître leurs intentions puis s’est attelé à l’élaboration de statuts. La forme juridique est celle d’un « groupement d’associations », forme prévue par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 6 août 1901 « ne se réclamant d’aucune idéologie, politique, raciale ou religieuse » en vue de « la défense de l’Environnement et de la Santé publique », contre le « traitement industriel généralisé des déchets », pour « la réhabilitation des eaux usées », pour « lutter contre le gaspillage et le mauvais emploi des fonds publics » et « les solutions faisant appel aux régies publiques ». Les statuts prévoient de « faire respecter les lois en vigueur par tous les moyens licites à sa disposition ». Le groupement peut « apporter une aide logistique, par son organisation, en vue de la participation des membres des entités adhérentes (associations ou collectifs) à des actions de défense de la santé et de l’environnement ». En vue de garder son indépendance, le groupement « se veut indépendant de toute autorité administrative, sauf celles prévues par la loi » et ne saurait « accepter la moindre aide ou subsides privés ou publics qui seraient conditionnés à la perte de tout ou partie de son indépendance ».

La zone géographique d’intervention du groupement est celle « impactée par les déchets de la collectivité « Montpellier-Méditerranée-Métropole » (territoire actuel et à venir) et ultérieurement vers l’ensemble du département de l’Hérault ». Le groupement peut statutairement intervenir dans la « sensibilisation et l’éducation du public », il peut « allier avec d’autres structures départementales, régionales, nationales ou internationales pour mener au mieux les actions de défense » conformes à ses objectifs et « pourra exercer son droit d’ester en justice pour faire respecter ses objectifs ». Il peut accueillir toute « entité adhérente (individus qualifiés, associations ou groupements ».

En un mot, l’ODAM adhère au groupement qui s’est doté de tous les moyens pour faire respecter ses propres objectifs dans un « esprit de bénévolat et de non-lucrativité, de laïcité, de citoyenneté ». Nous avons à notre disposition l’instrument qui, dès ses statuts déposés et agrées, permettra d’intervenir pour la défense du patrimoine naturel.

Rejoignez l’ODAM qui vous défend et défend votre environnement et votre santé, avec les autres membres du Groupement.

 

Raymond GIMILIO
Président de l’ODAM
Trésorier du CIDES-34


Dernière modification : 30/11/2016 @ 20:56
Catégorie : Observatoire - Citoyenneté
Page lue 392 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Le coin de la technique

Les techniques de traitement des déchets . Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Statuts et objectifs

Extrait des statuts (objectifs). Cliquez ce lien.
 

L'ODAM n'est pas tenu de publier ses comptes. Seuls les adhérents peuvent les consulter et en ont communication lors des Assemblées générales.
Adhérez à l'ODAM.

ODAM_nov_cadre_100x100.gif

Information

Citoyens et contribuables de Montpellier-Méditerranée-Métropole ou d'autres territoires du département de l'Hérault ou de notre région Languedoc-Roussillon, ce site est le vôtre. Il est destiné à vous fournir une réponse à toute question que vous pouvez vous poser sur le traitement des déchets et sur la défense de l'Environnement. Votre avis aussi nous intéresse (blaguez avec nous ). Vous pouvez commenter librement nos articles ou nous envoyer des courriers, nous vous garantissons strictement l'anonymat. Nous sommes INDEPENDANTS de tout pouvoir politique ou religieux, dans le respect des lois en vigueur.
L'ODAM ne communique ses comptes qu'à ses adhérents.
Vous pouvez demander à nous rencontrer, nous le ferons avec plaisir, nous sommes des citoyens responsables et respectueux des lois.

Pour le CA, le Président de l'ODAM
Raymond GIMILIO

Sondages
Faut-il fermer Amétyst ?
 ↑  
Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
xnRZTc
Recopier le code :


  Nombre de membres 3 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
xnRZTc
Recopier le code :
3 Abonnés

La Convention d'Aarhus (selon Wikipedia) est :

« Le droit à l’accès à l'information est le droit qu'a toute personne ou organisme de demander à une collectivité ou service public d’obtenir une copie de documents ou informations détenues par cette collectivité ou service public. Ce droit porte sur un document existant, en l’état où il existe, et dans le format où il existe dans le service. Cela se traduit souvent par la délivrance de photocopies de tout ou partie de document, par de la consultation sur place, ou, si l’information est disponible sous format numérique, par une copie de fichier (aux formats disponibles couramment dans l’administration) sur support physique ou par envoi par message électronique. »