Texte à méditer :   Il y a toujours de l'espoir, surtout contre un adversaire qui croit que l'arrogance suffit à gagner les guerres   Roger Mc-Bride Allen (Stars Wars n° 21)
Versions de ce site

Ce site est aussi accessible sur votre Smartphone (iPhone ou autres appareils). La version est en test.

Notre doctrine

Nous sommes des citoyens libres, écologistes et indépendants de tout pouvoir religieux et/ou politique, guidés uniquement par le respect des lois de notre pays et celles de la nature. Si telles sont vos valeurs, vous pouvez demander à nous rencontrer et/ou adhérer à notre association.
L'union faisant la force, l'ODAM est membre fondateur du CIDES34, un collectif formalisé d'associations qui luttent pour la défense de l'Environnement et de la Santé et pour un traitement vertueux des déchets.

Observatoire

Nous observons.l'environnement et la santé. Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
XFxdet
Recopier le code :
3 Abonnés
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://odam.ouvaton.org/data/fr-articles.xml

Article écrit  le 02/07/2007

Fabrègues, commune située au pied du versant nord de la Gardiole est menacée d’un projet d’intérêt général (PIG) préfectoral : une méga-décharge d’ordures ménagères. Ce projet est impulsé par la Société SITA, bien connue de tout ceux qui ont eu à défendre leur environnement contre ce géant des traitements d’ordures ménagères. Tout un village s’est dressé contre ce projet démentiel et a affronté le Préfet de Région, Préfet de l’Hérault. Ce dernier, empêtré dans les histoires de décharges de l’Agglomération de Montpellier, a sauté sur l’aubaine et répond aux détracteurs du projet : il y a urgence, il n’y a pas d’autre solution, SITA, c’est connu, c’est du sérieux et du solide ! Voire ? Seulement, une bonne partie de précieuses réserves en eau du département coule sous l’emplacement de la future décharge et une étude complémentaire a été ordonnée : un sursis pour Fabrègues ou un arrêt définitif de ce qui ne serait plus qu’une menace à l’Intérêt Général !

Avec le Collectif des Déchets de l’Hérault, nous avons le sentiment que SITA cherche à installer là une décharge accueillante pour les déchets de tout le département et pas seulement de Montpellier. Nous avons le sentiment, toutes associations de défense de l’environnement confondues, que quand nous prêchons :

  • la REDUCTION du volume des ordures ménagères,
  • le TRI CITOYEN à la source,
  • le COMPOSTAGE domestique,
  • le RECYCLAGE,
  • la REUTILISATION et
  • la RECUPERATION des matières premières secondaires tirées des ordures que nous préférons appeler déchets.

Nous sommes pris par nos Hautes Autorités pour des UTOPISTES dangereux, des empêcheurs de tourner en rond, des gens sales et indécrottables, incapables de mettre en oeuvre ce qui a déjà été réalisé ailleurs, dans des grands pays nordiques. Le DECHET ULTIME, nous l’affirmons, est possible ici, en France, en Languedoc-Roussillon, dans l’Hérault, à Montpellier. Sans attendre la généralisation des Parcs à Ressources, il est possible de passer de 300 kg/an/habitant d’ordures ménagères à 100 kg/an/habitant comme à Manspach et dans la Communauté de Communes de la Porte d’Alsace. Or, réduire le volume des déchets, c’est réduire le chiffre d’affaire des Industriels de la Décharge, en les privant d’une partie de leur profit !

Le traitement écologique des déchets dans l’Agglomération de Montpellier et sa généralisation au département de l’Hérault devraient nous permettre de nous passer totalement de la méga-décharge de Fabrègues (ainsi du reste que des autres prévues), de mettre fin à l’exportation coûteuse de nos escoubilles vers des département accueillants, de supprimer les quais de transfert qui empoisonnent nos communes et de fermer les incinérateurs calamiteux!

Il s’agit de volonté politique, à tous les niveaux, de mettre en oeuvre, enfin, une vraie politique des produits résiduels ménagers (ordures ménagères), une vraie politique de concertation avec les citoyens et les autorités locales et nationales, plutôt que la politique du coup de force. Il est urgent de mettre en oeuvre la concertation. Le Plan départemental d’élimination des Déchets ménagers doit être remis en chantier par le Coinseil Général de ce département : il dort paisiblement dans les cartons, totalement obsolète.

 


Dernière modification : 28/01/2014 @ 08:19
Catégorie : - Gestion des déchets
Page lue 1293 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Le coin de la technique

Les techniques de traitement des déchets . Cliquez sur les rubriques pour ouvrir un menu et accéder aux articles.

Statuts et objectifs

Extrait des statuts (objectifs). Cliquez ce lien.
 

L'ODAM n'est pas tenu de publier ses comptes. Seuls les adhérents peuvent les consulter et en ont communication lors des Assemblées générales.
Adhérez à l'ODAM.

ODAM_nov_cadre_100x100.gif

Information

Citoyens et contribuables de Montpellier-Méditerranée-Métropole ou d'autres territoires du département de l'Hérault ou de notre région Languedoc-Roussillon, ce site est le vôtre. Il est destiné à vous fournir une réponse à toute question que vous pouvez vous poser sur le traitement des déchets et sur la défense de l'Environnement. Votre avis aussi nous intéresse (blaguez avec nous ). Vous pouvez commenter librement nos articles ou nous envoyer des courriers, nous vous garantissons strictement l'anonymat. Nous sommes INDEPENDANTS de tout pouvoir politique ou religieux, dans le respect des lois en vigueur.
L'ODAM ne communique ses comptes qu'à ses adhérents.
Vous pouvez demander à nous rencontrer, nous le ferons avec plaisir, nous sommes des citoyens responsables et respectueux des lois.

Pour le CA, le Président de l'ODAM
Raymond GIMILIO

Sondages
Faut-il fermer Amétyst ?
 ↑  
Calendrier
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
XFxdet
Recopier le code :


  Nombre de membres 3 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
XFxdet
Recopier le code :
3 Abonnés

La Convention d'Aarhus (selon Wikipedia) est :

« Le droit à l’accès à l'information est le droit qu'a toute personne ou organisme de demander à une collectivité ou service public d’obtenir une copie de documents ou informations détenues par cette collectivité ou service public. Ce droit porte sur un document existant, en l’état où il existe, et dans le format où il existe dans le service. Cela se traduit souvent par la délivrance de photocopies de tout ou partie de document, par de la consultation sur place, ou, si l’information est disponible sous format numérique, par une copie de fichier (aux formats disponibles couramment dans l’administration) sur support physique ou par envoi par message électronique. »